WELC[H]OME - PAROLE DE FREERIDER

Jérémy prevost header meribel ski freerider professional

Rencontre avec Jérémy Prévost
Méribel Élite

 

Jérémy prevost meribel ski freerider professional photos 01Pouvez-vous nous en dire plus sur vous ?

Natif de Méribel, je suis skieur professionnel. A côté je travaille aussi à l’ESF de Méribel et l’été sur le Bikepark de la station. Jusqu’à mes 17 ans, j’étais au skiclub de la vallée en ski alpin. J’ai bifurqué ensuite vers le ski freeride car j’ai toujours eu cette passion d’être dehors en montagne. En parallèle j’ai joué pour le hockey club de Val Vanoise jusqu’en Division 2. En ski freeride je suis passé par le circuit de qualification de la coupe du monde (Freeride World Qualifier), durant 2 années pour ensuite accéder au graal, le Freeride World Tour. J’ai été sur le circuit 2 ans et j’ai remporté la 3ème place du classement général en 2011 avec notamment une 2ème place à l’étape phare de l’Xtreme de Verbier, en 2011. La compétition a été toute ma vie, dans tous les sports que j’ai pratiqués. À un moment, j’ai eu envie de changement, je rêvais simplement de montrer une autre facette de mon ski, de ce que j’étais capable. Naturellement je me suis orienté vers l’image, avec des projets photos et surtout vidéos. Les premières glissades se sont déroulées à l’âge de 2 ans, maintenant j’en ai 30 et j’ai toujours la même envie de glisse !


Quest-ce-que WELC[H]OME ? 

Welc[H]ome est une websérie que je réalise avec Méribel Tourisme. Pour résumer : avec le ski j’ai eu la chance et j’ai encore cette chance, de voyager dans le monde entier. J’adore aller voir autre chose mais par-dessus tout j’aime skier à la maison. La vallée de Méribel est exceptionnelle et se situe au cœur du plus grand domaine skiable du monde, les 3 Vallées. Nous n’avons rien à envier aux autres stations et le but de cette série est de le montrer ! Oui, à Méribel il y a du superbe ski à faire et la station est magnifique.

C’est un projet vidéo 4 saisons, parce que la station n’est pas uniquement ouverte l’hiver. L’été il y a de réelles possibilités « outdoor ».

Quel est le plus de cette webserie ?

Montrer le quotidien de la vallée de Méribel, sous toutes ses formes,  tous ses angles et peu importe la météo. La nature évolue constamment et nous sommes toujours obligés de nous adapter, c’est ce qui rend l’endroit incroyable et magique. Chaque journée est différente.  

Comment se passe les tournages ? 

Tout dépend la saison ! Les deux premières saisons étaient tournées sur plusieurs jours. Le scénario était écrit en amont. Cette année il y aura du changement, les épisodes seront tournés sur moins de jours et sortiront plus rapidement. Cela va apporter un côté plus spontané, naturel, pour ainsi laisser la nature nous guider. Le but est de montrer quelque chose de plus « vrai ».


Que préfères-tu pendant les tournages ?

Commencer très tôt ou finir très tard. Vivre dans l’instant des couleurs avec le lever ou le coucher du soleil. C’est tellement beau, nous avons l’impression d’être privilégiés.

Avez-vous un thème pour chaque saison/épisode ?

Oui, chaque saison est travaillée. Il faut s’imposer un cadre et des idées pour éviter de partir dans tous les sens et être réactif les jours de tournage. Le but est d’avoir à chaque fois des épisodes différents, ainsi que des saisons qui ne se ressemblent pas. Mon épisode préféré est certainement l’épisode en Noir et Blanc, « La tempête ». Les éléments qui se déchainent et le contraste avec la couleur dégagent une ambiance de dingue.  

Pouvez-nous nous raconter une anecdote pendant WELC[H]OME ?

Régulièrement les cadreurs doivent skier et filmer en même temps, ce qui complique énormément la chose. Il leur arrive de tomber et lors de ces chutes ils pensent toujours à préserver le matériel avant eux-mêmes !

Quel est votre meilleur souvenir ?

Le dernier épisode de la première saison « Les Copains d'abord » : trinquer au sommet, au coucher de soleil avec tous les amis et un feu d’artifice dans la foulée.

Rencontrez-vous des difficultés ?

Chaque tournage comporte des difficultés. Il y a tellement de paramètres extérieurs à prendre en compte. Il faut de la neige, penser à limiter les risques (la montagne et le hors-piste sont des lieux magiques mais qui restent hostiles), avoir les personnes disponibles et du temps devant nous. Il n’est pas possible de refaire les plans comme en studio. Sur certains cadrages ou situations, si un membre de l’équipe se loupe, nous devons trouver un autre lieu ou repenser l’idée. Heureusement que nous sommes plutôt bons... ! (rires) 

Quel spot recommandes-tu dans WELCHOME ?

Je ne dévoilerai rien... Mise à part un secteur : le site de ski de fond de l’altiport. Mais honnetêment tout dépend les conditions !
 

Où pouvons-nous retrouver la websérie ?

Sur les réseaux sociaux de Méribel Tourisme et les miens ! WELC[H]OME est aussi présenté chaque année lors des séances du High Five Festival et du Winter Film Festival. D'ailleurs, la prochaine date est le 30 janvier.


Qu’est-ce qui vous a poussé à faire du freeride ? 

Mes parents ont toujours aimé le ski et la montagne. Ils ont su me transmettre ces passions. Après j’adorais regarder les vidéos de ski (aujourd’hui toujours au passage).


Pratiques-tu d’autres sports ?

Du VTT, de l’escalade et du parapente. Uniquement des sports "outdoors".


Quels sont tes plans pour la suite ?

Encore skier un maximum d’années, tout en gardant la passion et le goût d’être dehors !  


PLUS SUR LE PARCOURS DE JÉRÉMY ►LA WEBSÉRIE WELCHOME ►

SAISON 3 - EPISODE 1

Live

Samedi 25 Janvier 2020

Conditions & bulletins

Tendance du jour à 1500m d'altitude

Météovendredi 24 janvier 2020

Visibilité : 100m à 500m
Belles éclaircies, passages nuageux
10 km/h -1°C 1450m
10 km/h -8°C 2700m
Tout le bulletin météo

ENNEIGEMENTvendredi 24 janvier 2020

Info Neige

dure

Dernière chute de neigesamedi 18 janvier 2020

Risque avalanche : limité

1450m 70cm
2700m 145cm
Tout le Bulletin neige

Pistessamedi 25 janvier 2020

Pistes Verte
0 / 8
Pistes Bleue
0 / 26
Pistes Rouge
0 / 28
Pistes Noire
0 / 8
Ouvertures des pistes (dès 9h)