Est-que le VTT de descente à Méribel est fait pour vous ?

13 juillet 2022

Le VTT de descente est une discipline qui souffre de quelques idées reçues et pourtant, vous n’avez pas besoin d’être un risque-tout pour vous initier au vélo de descente et aimer ça !

Mais alors est-ce que le VTT de descente est fait pour vous et devriez-vous vous lancer cet été sur les pistes de VTT de Méribel ?

Pour répondre à ces questions, nous avons demandé à Alex BASTIEN, moniteur de VTT à l’école MCF de Méribel, de nous aider à comprendre comment réussir une initiation au VTT de descente sans se faire peur. Il nous explique comment, avec le bon matériel et la bonne pédagogie, vous initier de manière progressive sur des itinéraires permettant de contrôler votre vitesse pour vous faire plaisir rapidement.

Comment réussir son initiation au VTT de descente ?

La première idée reçue à déconstruire sur le VTT de descente est certainement qu’on sait faire du VTT parce qu’on sait faire du vélo. Toutefois les gestes techniques sont bien différents et les meilleurs cyclistes ne sont pas de facto de bons vététistes. Lorsqu’on débute le ski, on n’hésite pas à prendre des cours. La logique devrait être la même pour le VTT, car en se lançant dans la pente sans expérience et sans conseil, on risque de passer à côté de cette discipline pourtant accessible à tous..

Alex BASTIEN, moniteur de VTT à l’école MCF de Méribel nous explique : “On emmène les débutants au bon moment, au bon endroit avec le bon matériel. Avec ces trois éléments, une bonne partie de l’équation est résolue pour que l’initiation se passe bien. Ensuite, que tu sois sportif professionnel ou débutant, il faut sans cesse répéter les gestes de base comme par exemple la gestion du frein avant qui est la plus importante dans tous les sports de pilotage. Quasiment tout le monde apprend à faire du vélo, mais rares sont ceux qui savent vraiment piloter et c’est ça qu’on apprend avec un moniteur.”

Qu’est-ce qu’on apprend pendant une initiation avec un moniteur ?

L’accompagnement pédagogique est donc indispensable pour débuter dans de bonnes conditions. Cet accompagnement est la garantie de passer un moment mémorable et de découvrir une nouvelle activité riche en sensations. Pendant une initiation avec un moniteur, vous apprendrez par exemple à :

  • maîtriser votre VTT sur un terrain facile (car partir sans expérience sur un terrain technique avec des rochers, du sable ou des racines, c’est comme mettre un skieur débutant sur une piste rouge sans lui apprendre à tourner et à s’arrêter) ;
  • lire le terrain pour anticiper les difficultés et adapter votre vitesse (car, comme à ski la majorité des accidents vient d’une vitesse non maîtrisée et d’un manque d’anticipation).

En tant qu’école de VTT, on pense que la relation avec le moniteur fait une grande partie du travail. C’est ce qui permet d’apprendre sereinement les gestes de base. On va donc prendre le temps de décomposer les gestes de freinage, de franchissement… Une fois que ces gestes techniques sont maîtrisés, il n’y a plus de raison de se stresser dans la descente.” Alex BASTIEN, moniteur de VTT à l’école MCF de Méribel

3 conseils pour évoluer en sécurité en VTT de descente

  • Conseil n° 1 : porter l’équipement adéquat

    Avec le VTT et les protections appropriées, le risque de blessure grave diminue fortement. Vous pouvez d’ailleurs louer toutes les protections relatives à la pratique du VTT dans les boutiques de sports et de location de vélo de Méribel : casque, genouillères, coudières, gilet de protection, plastron, chaussures de VTT…
  • Conseil n° 2 : étudier la piste

    Lorsqu'on emprunte une piste pour la première fois, il vaut mieux y aller doucement pour repérer les lieux. Prenez des précautions supplémentaires et n’hésitez pas à mettre le pied à terre. Au second passage, vous pourrez alors anticiper les difficultés et vivre de belles sensations de descente.
  • Conseil n° 3 : ne pas griller les étapes

    Un certain nombre d'étapes doivent être franchies sereinement avant de pouvoir se lancer sur une piste noire. Brûler les étapes de progression en VTT est le meilleur moyen de rendre ce sport plus dangereux qu’il ne l’est. A contrario, acquérir des bases solides lors d’un stage permet de progresser sereinement et d’étoffer petit à petit son bagage technique.

Trouver un moniteur à Méribel

Si vous êtes débutant ou si vous n’avez pas pratiqué le VTT de descente depuis longtemps, prenez le temps de vous familiariser avec les sensations sur des itinéraires faciles avant d’aller dans votre niveau maximum. Là encore, un moniteur de VTT sera le meilleur atout pour corriger vos défauts et vous donner des conseils adéquats pour passer au prochain niveau.